Baptisé l’Arbre Miracle ou Never Die (littéralement « Ne meurt jamais »), le moringa n’a pas usurpé sa réputation d’herbe médicinale. Utilisée en Ayurveda depuis plus de 5000 ans, elle possède un large spectre de nutriments (plus de 90) à forte concentration qui contribue à préserver l’intégrité et l’immunité de l’organisme. Un bouclier contre de nombreuses maladies, y compris la Covid-19.

Dans ce contexte, une approche préventive et naturelle peut faire toute la différence. Grâce à son pack antioxydant rare (46 environ dont isothiocyanates et flavonoïdes), à ses composés minéraux et vitaminiques, le moringa, plante la plus nutritive du règne végétal, s’avère être une option sérieuse contre la Covid-19 et d’autres infections virales du genre. 

Moringa, une source protéique complète

Les feuilles de moringa concentrent entre 25 et 30 % de protéines, ce qui donne une impressionnante quantité d’acides aminés – dont les 8 essentiels que l’organisme adulte ne sait pas métaboliser par lui-même ! Véritables bâtisseurs cellulaires, les acides aminés interviennent dans les échanges neurochimiques du corps, dans le transport des nutriments, dans l’oxygénation des tissus et la prévention des maladies. En effet, ils sont responsables notamment de la sécrétion des cytokines, ces médiateurs chimiques qui activent la croissance et la réponse immunitaire des cellules protectrices (lymphocytes) face à des agents pathogènes extérieurs (bactéries, parasites, virus…).

Moringa, champion de l’immunité

Le moringa, antiviral naturel, compte nombre de vitamines et minéraux alliés du système immunitaire :

– La vitamine A (bêta-carotène) stimule la production de globules blancs et d’anticorps par les lymphocytes. Elle joue un rôle essentiel dans la protection des muqueuses de l’intestin (qui abrite 70 % de notre système immunitaire). Les feuilles de moringa fraîches en contiennent 4 fois plus que la carotte.

– La vitamine E est un antioxydant puissant qui limite le stress oxydatif (associé à des maladies chroniques type diabète ou problèmes cardiovasculaires), améliore les réponses immunitaire et inflammatoire en préservant les cellules concernées des radicaux libres, accélérateurs du vieillissement cellulaire. 

– Sensible à l’eau, à la lumière, à l’air, à la chaleur, la vitamine C est la plus fragile de toutes. Elle est néanmoins importante car elle réduit la fatigue (qui fragilise l’organisme), renforce la barrière épithéliale (cellules de la peau et des muqueuses), favorise l’absorption du fer (oxygénation) et contre l’action des radicaux libres (agents du vieillissement cellulaire) par son pouvoir antioxydant. Son efficacité est scientifiquement prouvée dans la prévention des rhumes1. Produite via un procédé adéquat (séchage à basse température), la poudre de feuilles de moringa ME® fournit jusqu’à 15 fois plus de vitamine C que l’orange. 

-Parmi les minéraux, le fer, le magnésium, le sélénium et le zinc sont de véritables atouts pour les défenses immunitaires. Le fer transporte l’oxygène dans l’organisme et participe ainsi à la formation des globules rouges et blancs ; le magnésium diminue la fatigue et le stress, inhibiteurs connus du système immunitaire2 ; le sélénium maintient en alerte les globules blancs ; le zinc protège les membranes cellulaires des infections.

Moringa v.s. Covid-19

La richesse nutritionnelle du moringa est donc à l’origine des vertus curatives de cette plante et explique son impact positif sur la qualité de la réponse immunitaire. 

Comme on a pu le constater au plus fort de la pandémie, les personnes les plus susceptibles de développer une forme grave de la Covid-19 sont immunodépressives : seniors ou personnes atteintes d’affections telles que l’asthme, le diabète ou les maladies cardiovasculaires.

De plus, le coronavirus provoque lui-même des symptômes (fièvre, toux sèche, fatigue, courbatures, congestion nasale, maux de tête, diarrhée, conjonctivite) qui nécessitent plusieurs traitements, dont une majorité d’antiviraux.

Or qu’il s’agisse de ces symptômes ou des affections aggravantes citées plus haut, le moringa est une solution thérapeutique viable. Le moringa est par exemple un régulateur glycémique3, un antiasthmatique4 et un hypocholestérolémiant5 avéré. Une étude de 2018 évoque ses effets bénéfiques sur la fièvre, le rhume, la diarrhée…6 De même, il améliore de manière significative la santé des yeux (vitamine A) et prévient les troubles oculaires liés à l’âge. Enfin, de manière générale, son fort pouvoir antioxydant7, couplé à son action anti-inflammatoire, offre une protection contre les inflammations chroniques courantes, les maladies auto-immunes, les cancers ou les affections dégénératives.

Sources

1. Hemilä H, Chalker E. Vitamin C for preventing and treating the common cold. Cochrane Database Syst Rev2013

2. Elisabeth Wieduwild, Mathilde J. Girard-Madoux, Linda Quatrini, Caroline Laprie, Lionel Chasson, Rafaëlle Rossignol, Claire Bernat, Sophie Guia, Sophie Ugolini. β2-adrenergic signals downregulate the innate immune response and reduce host resistance to viral infection. J Exp Med  2020

3. Al‐Malki AL, El Rabey HA. The antidiabetic effect of low doses of Moringa oleifera Lam. seeds on streptozotocin induced diabetes and diabetic nephropathy in male rats. BioMed Res Int 2015

4. Agrawal B, Mehta A. Antiasthmatic activity of Moringa oleifera Lam: A clinical studyIndian J Pharmacol. 2008

5. Ghasi S, Nwobodo E, Ofili JO. Hypocholesterolemic effects of crude extract of leaf of Moringa oleifera Lam. in high fat diet fed Wistar rats. Journal of Ethnopharmacology 2000

6. Nur Zahirah Abd Rani, Khairana Husain, Endang Kumolosasi Moringa Genus: A Review of Phytochemistry and Pharmacology 2018

7. Moyo B, Oyedemi S, Masika PJ, Muchenje V. Polyphenolic content and antioxidant properties of Moringa oleifera leaf extracts and enzymatic activity of liver from goats supplemented with Moringa oleifera leaves/sunflower seed cake. Meat Sci. 2012 

Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.