Si vous n’êtes pas familier de la philosophie ayurvédique, un préambule est nécessaire afin que vous sachiez de quoi il retourne. L’Ayurveda repose sur l’idée que les trois dimensions de notre Être (corps, âme et esprit) sont constituées par une combinaison unique de cinq éléments qui composent également l’univers : éther, air, feu, eau et terre. Ces éléments s’assemblent en trois flux d’énergie vitale ou doshas : le vata dosha (air et éther), le pitta dosha (feu et eau), le kapha dosha (terre et eau).  L’équilibre de ces doshas indique que l’on est en accord avec la nature. La maladie ou la souffrance émotionnelle sont des signes que cet équilibre est rompu. Pour le rétablir, la nature fournit alors le bon remède : c’est là que l’alimentation joue un rôle essentiel.

Ayurveda, dosha et moringa

Pour déterminer si un aliment vous convient ou pas, encore faut-il connaître votre profil ayurvédique, autrement dit votre dosha dominant. L’identifier pour en déduire le régime adéquat est relativement complexe et nécessite les conseils d’un praticien expert en Ayurveda. Néanmoins, nous pouvons vous donner des pistes pour vous mettre sur la bonne voie (cf. voir tableau ci-dessous).

Il suffit en réalité d’être à l’écoute de son corps et des signaux qu’il envoie – on peut surveiller son pouls, scruter sa langue… Autre exemple : comment se sent-on au lever ? Trop lourd ? Alors c’est un excès de Kapha. Si vous vous sentez vidé ou confus, c’est plutôt un excès de Vâta. Dans ces cas-là que faire ?

Entre autres aliments, le moringa est réputé capable d’équilibrer (en Ayurveda, on dit « pacifier ») Kapha et Vâta ; c’est un élément Pitta. Il est dans la même catégorie que les épices et dispose d’effets thérapeutiques avérés – il est supposé guérir ou prévenir plus de 300 maladies. Le dosage habituel est de 5 grammes par jour (l’équivalent de deux cuillères à café) à boire en infusion, à saupoudrer sur une salade, dans un yaourt ou un smoothie. On peut augmenter la posologie si le besoin s’en fait ressentir.

À chaque dosha son alimentation

Pour connaître, dans les grandes lignes, les caractéristiques des doshas, référez-vous au tableau ci-dessous.

pastedGraphic.png

Autre point important à prendre en considération : en Ayurveda, la digestion est une fonction essentielle de l’organisme ; il ne faut donc surtout pas l’entraver afin de conserver un agni, « feu digestif », fort et régulier. Voici donc quelques règles de base simples à appliquer pour bien digérer : 

  • Consommer uniquement de saison et local 
  • Supprimer les aliments transformés ou raffinés
  • Manger seulement quand on a faim
  • Manger ni trop ni pas assez (pas de jeûne, ni de diète donc…)
  • Manger dans un environnement paisible, sans distraction
  • Ne pas manger avant d’avoir digéré le précédent repas
  • Préférer les aliments cuits, plus digestes 
  • Éviter les boissons froides
  • Prendre le repas principal autour de midi ; manger léger le matin et le soir
  • Prendre une minute pour réfléchir et pratiquer la gratitude avant chaque repas.
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.