Leurs vertus incroyables et les pouvoirs qu’on leur attribue on fait de ces plantes de véritables attributs divins sur le continent africain. Une trilogie végétale de superaliments à consommer au quotidien, comme un rituel de santé.

Baobab, le géant sacré

Il pousse dans les régions semi-arides d’Afrique et d’Australie. L’espèce africaine (Adansonia digitata) est de loin la plus populaire en raison des légendes auxquelles elle est associée. Au Sénégal, pays dont il est l’emblème, couper cet arbre est un sacrilège. On en consomme le fruit nature, en sirop ou en jus. Réduite en poudre, la pulpe du fruit entre par ailleurs dans la confection du pain local. Elle est très prisée des femmes enceintes et sert d’aliment fortifiant pour les nourrissons. Et pour cause : le fruit du baobab contient six fois plus de vitamine C qu’une orange ! Sa pulpe est aussi une bonne source de potassium, indispensable au fonctionnement du cerveau et du système musculaire. Riche en phosphore – essentiel pour les os –, en protéines et en fer, elle favorise la flore du système digestif grâce à son taux de bonnes bactéries. 

Rooibos, le trésor rouge des Khoi San

Depuis des siècles, le rooibos (Aspalathus linearis), qui pousse dans le sud-ouest de l’Afrique du Sud a longtemps été le secret bien gardé des Khoi San qui utilisent ses feuilles pour en faire une boisson hautement énergétique. Ce « thé », qui se boit vert ou fermenté, convient d’ailleurs même aux nourrissons. Les vertus du rooibos, riche en anti-oxydants, en sels minéraux et en vitamines C, sont nombreuses. Anti-allergique, anti-spasmodique, anti-viral, anti-âge, le rooibos renforce également les systèmes immunitaire et cardio-vasculaire.

Moringa, l’arbre miracle

En dépit de ses origines indiennes, le moringa (Moringa olifeira) est très largement cultivé en Afrique. Surnommé « l’arbre miracle » ou « l’arbre de vie », et employé dans la médecine ayurvédique depuis des millénaires, il serait, dit-on, efficace contre près de trois cent maladies – dont l’hypertension, le diabète, les affections de la peau… !  Son profil nutritionnel est impressionnant car ses feuilles renfermeraient deux fois plus de protéines que le yaourt, trois plus de vitamine E que l’épinard, quatre fois plus de vitamine A que la carotte, trois fois plus de potassium que la banane et sept fois plus de vitamine C que l’orange. Sans compter sa richesse en antioxydants, minéraux et acides aminés essentiels. Entièrement comestible, le moringa se prête volontiers aux préparations culinaires et reste un ingrédient recherché en bio-cosmétologie.

Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.